Programme Pédagogique

 

Public

Les professionnels de santé salariés ou libéraux exerçant en psychiatrie et en santé mentale constituent le public prioritaire (infirmières, aides-soignantes, cadres de santé, psychologues, ergothérapeutes, psychomotriciens, éducateurs spécialisés, médiateurs de santé, médecins, psychiatres…) mais aussi les professionnels des structures médico-sociales (SAMSAH, SAVS, foyers, GEM…), les gestionnaires d’associations intéressées par la santé mentale et l’insertion des personnes en souffrance psychique.

Durée

1 journée en présentiel

Prérequis

  • Exercer au sein d’une institution dédiée au soin ou à l’accompagnement des personnes en souffrance psychique ;
  • La demande de formation doit s’inscrire dans le projet de formation de l’établissement :

– Arrêté du 31 juillet 2019 définissant les orientations pluriannuelles prioritaires de développement professionnel continu pour les années 2020 – 2022 : orientations n° 7 -16 – 17 – 19 – 20 – 27 – 42 -1 85 – 186 – 204

Problématique

  • Les Rencontres Soignantes en Psychiatrie sont organisées par la revue Santé Mentale (20 000 lecteurs chaque mois) support d’information et de formation destiné plus spécifiquement aux soignants en psychiatrie et en santé mentale. Sa ligne éditoriale pérenne depuis 1995 est résolument centrée sur une clinique pluridisciplinaire exigeante qui prend aussi en compte les compétences des usagers. Hors des querelles des écoles de pensée, il s’agit de valoriser et de croiser les savoir-faire, d’interroger le savoir-être du soignant, de questionner les pratiques et l’actualité.
  • En complément, les Rencontres Soignantes en Psychiatrie créée en 2015 répondent à la volonté d’allier l’écrit qui implique une lecture solitaire, peu propice à la rencontre, à la possibilité de partager et d’élaborer collectivement des contenus cliniques incarnés par les professionnels que les lecteurs découvrent chaque mois, soit creuser le même sillon mais avec d’autres moyens qui conjuguent la présence et la réflexion partagée.
  • Les thèmes des Rencontres Soignantes en Psychiatrie naissent des problématiques de terrain exprimées par les lecteurs de la revue (papier et site (61 000 visiteurs/mois)) et les réseaux sociaux (Facebook (31 000 abonnés), Twitter (7 800)).
  • Le programme des Rencontres Soignantes en Psychiatrie est élaboré à partir de ces questions par le conseil scientifique composé de professionnels francophones de terrain et d’universitaires de plusieurs disciplines liées au soin. Les intervenants comme les modérateurs sont choisis parmi des experts (ayant ou non publié dans la revue) à partir de leur connaissance de la thématique. Sont prises en compte leurs publications, leur qualité et leur nombre (impact factor), la réalité de leur présence sur le terrain (interventions dans les congrès, formations réalisées dans l’année), l’originalité de leur point de vue, leur capacité à transmettre des informations (pédagogie, charisme). Pour ce faire, les membres du Comité scientifique se déplacent pour écouter les intervenants, visionnent sur Internet leurs interventions et lisent et critiquent leurs différentes contributions. La qualité des intervenants n’est pas le seul critère pris en compte. Pour offrir un contenu suffisamment nourrissant et réflexif, les intervenants sont choisis en fonction de la complémentarité de leurs regards sur la thématique. Les différentes interventions doivent se compléter, dialoguer parfois s’opposer et mobiliser la réflexivité des participants. Les universitaires cohabitent avec des professionnels issus du terrain et des usagers connus pour leur implication dans le soin.
  • Chaque thématique est exposée en quatre temps (ou tables rondes) : cadrer le problème, en repérer les manifestations concrètes, les penser pour comprendre et enfin agir pour modifier les pratiques. Les participants sont ainsi invités à un parcours réflexif sur une problématique qui les mobilise :
    • se décentrer des manifestations du problème,
    • se rendre compte qu’il n’est pas seulement la manifestation d’une problématique locale mais s’insère dans un questionnement clinique partagé,
    • découvrir des outils théoriques et cognitifs pour l’appréhender et le penser,
    • repérer et reconnaître ses différentes manifestations concrètes,
    • modifier le quotidien à partir d’outils concrets expérimentés dans d’autres lieux,
    • et de retour sur son terrain partager le contenu de la journée avec ses collègues et mettre en travail collectivement les différents acquis des Rencontres.
  • Ont été ainsi mises en travail, au fil des cinq années :
    • La relation avec le patient qui souffre de psychose,
    • L’Education Thérapeutique du patient atteint de psychose,
    • La distance thérapeutique,
    • Le cadre de soins
    • les soins sous contrainte (isolement et contention)
    • Les émotions
    • L’accueil

Objectifs généraux

Formation professionnelle continue des personnels de santé et médico-sociaux en psychiatrie et en santé mentale

Objectifs pédagogiques des 7es Rencontres Soignantes en Psychiatrie

  • Repérer dans sa pratique professionnelle ses manques de connaissances liés  :
    • A la psychopathologie et aux symptômes, y compris les plus discrets
    • Au repérage des aspects psychologiques, culturels et sociaux de l’accueil
    • A l’approche des émotions ressenties par le patient (et ses proches) à ce moment de fragilité des premiers soins en psychiatrie
    • A la différence entre accueil, admissions, orientation et entrée
    • A la façon dont les procédures d’accueil impactent la relation avec le patient,
    • A l’impact des représentations lors d’une première rencontre
    • A la contagion émotionnelle,
    • A l’alliance thérapeutique
  • Eviter d’être envahi par ses propres représentations de la folie
  • Connaître des outils qui permettent de recueillir les données tout en permettant au patient d’exprimer son ressenti
  • Mesurer les enjeux relationnels de ce temps d’ouverture au soin

Compétences visées

  • Connaître les procédures d’accueil utilisées dans son unité, être capable de s’en affranchir au besoin
  •  Différencier admissions et accueil
  •  Etre en capacité d’orienter un patient vers le lieu de soin le plus adéquat en fonction de son état psychique et de ses ressources
  •  Connaître les différentes pathologies et savoir en évaluer le retentissement sur la personne accueillie
  • Connaître les différentes façons de contenir psychiquement un patient sans avoir recours à des mesures coercitives
  • Etre en capacité de mener un entretien d’accueil en présentiel ou à distance
  • Etre en capacité de comprendre comment les émotions nous permettent de proposer un accueil hospitalier et de contribuer à rassurer un patient débordé par ses troubles
  •  Réguler les émotions suscitées par l’accueil de telle sorte qu’elles ne se répercutent pas de manière négative sur l’accueil,
  •  Etre un tiers bienveillant qui permet de prendre un peu de temps pour penser, ressentir, contenir les affects douloureux ou agressifs des patients et de leurs proches, en particulier les enfants de « parents/usagers ».

Outils pédagogiques

Les outils utilisés sont :

  • L’argumentaire, le programme détaillé des tables rondes et le résumé des interventions
  • Les interventions et diaporama
  • Les échanges avec la salle orchestrés par un modérateur qui synthétise chaque intervention
  • Les rencontres impromptues entre participants lors des temps de pause et du repas partagé le midi
  • Les échanges avec les intervenants disponibles toute la journée, notamment lors des pauses
  • Le dossier de la revue de janvier de Santé mentale est consacré aux actes des Rencontres Soignantes en psychiatrie
  • La mobilisation des savoirs au cours de remplissage de questionnaires (pré-test et post-test en particulier)

Evaluation

Différents outils sont proposés :

  • Questionnaire d’auto-évaluation des compétences visées (avant et après la formation)
  • Test de repérage des connaissances en amont et en aval de la formation
  • Questionnaire de satisfaction

Indicateurs complémentaires :

  • Nouveaux abonnements à la newsletter des rencontres soignantes en Psychiatrie
  • Plus de 25 % des inscrits sont présents chaque année malgré le renouvellement du thème de la journée